Pourquoi ces petits achats vous empêchent de faire des projets?

Le slogan de ce blog c’est « Financer des projets, pas des dépenses ». Dans différents articles je vous ai fait part de mon avis que la sobriété au jour du jour, l’approche minimaliste vers les dépenses quotidiennes permet d’augmenter sa capacité d’épargne et de financement.

Souvent, on me reproche que cette approche paraît simpliste. Comment se refuser d’acheter un t-shirt à 30 euros peut augmenter la capacité d’épargne ou de financement de qui que ce soit?

Si, c’est possible, parce que ces petites habitudes deviennent un style de vie, et aussi parce que cette approche permet de rompre une dépendance à la sur consommation. Je vous raconterai plus en détail mon avis sur ces points dans la suite de cet article:

Rompre la dépendance à la consommation a une véritable conséquence sur le porte monnaie

De nombreuses recherches ont prouvé que la société moderne nous a rendu tous accros à la dopamine, l’hormone du plaisir. Vous pouvez par exemple lire cet article dans Le Monde. Notre dépendance aux likes des réseaux sociaux, au high du sucre ou encore ou encore aux petits plaisirs procurés par un achat nous met dans un cercle qui ne s’arrête jamais- on veut toujours acheter plus, manger plus sucré et avoir plus de fans et de likes pour se sentir content. Cependant, chaque haut et suivi de bas. Les recherches montre que cette recherche de dopamine ne résulte pas en plus de bonheur.

En revanche, ce type de comportement entraîne une habitude de consommation- acheter « un petit quelque chose « pour se faire plaisir, pas parce qu’on en a besoin:

  • un habit en promotion bien sûr pare qu’on a besoin d’une excuse
  • un dessert parce que la journée a été dure même si normalement on est au régime
  • un séjour express pour un week end
  • etc etc

En soi chacune des ces dépenses n’est pas énormes et peut être justifié à titre exceptionnel. Mais le problème c’est que ce n’est plus exceptionnel du tout- c’est la norme. Il faut aussi avouer qu’on peut consommer de manière compulsive en ligne comme hors ligne. Aujourd’hui, certains sites enregistrent vos moyens de paiement et vous permettent de consommer en un clic. Pour un consommateur « plaisir » cela peut devenir dangereux.

Certaines personnes ont fait l’expérience de réduire leur dépenses et leur possession. Il en résulte un changement de routine avec une réelle différence en terme de capacité de financement et une vie que ces personnes décrivent comme plus épanouie. Si ce style de vie « minimaliste » vous intéresse, je vous encourage à lire le Best seller venu du japon « L’essentiel et rien d’autre » de l’auteur Fumio Sasaki.

 

Comment les projets sont différents des dépenses et pourquoi ils nous rendent plus heureux?

Une dépense est facile d’accès et la récompense est immédiate. En revanche, le boost de dopamine ne reste pas bien longtemps et nous sommes obligé à recommencer.

Avoir un projet est traverser les étapes différentes pour le mener à bien( que ce soit un projet de travaux, d’entreprise ou autre) et plus long et difficile. Cela nécessite différentes étapes:

  • planification et étude
  • recherche de financement
  • réalisation
  • En revanche, la satisfaction de réussir un projet qui a nécessité du temps, de l’investissement personnel et de la persévérance est plus pérenne aussi.

    En conclusion, je confirme que éviter les achats plaisir a une conséquence d’après moi sur le capacité de financement et d’épargne de tout individu. En effet, il ne s’agit pas de l’économie réalisé en résistant à la tentation d’un achat, mais d’une routine et d’un style de vie.

    Ce que vous faites de manière exceptionnelle a peu de conséquences sur votre porte monnaie. Ce que vous faites de manière routinier en revanche va avoir une conséquence.

    J’espère que vous avez apprécié cet article et que vous l’avez trouvé informatif. Dans tous les cas, merci de lire le blog!

    Quand est-ce que les travaux coûtent trop cher? Dans la vidéo ci dessous, trouvez 5 critères qui vous feront pencher pour limiter le budget de travaux, autres que la capacité de financement:

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *