Avez vous peur d’aller voir le banquier pour demander un prêt?

Avez vous peur d’aller voir le banquier pour demander un prêt? Peur qu’on vous refuse? Peur qu’on se moque de vous parce que vous avez des ambitions qui dépassent de loin vos capacités?
Du coup, vous retardez le rendez vous pour différentes raisons- cette semaine vous avez un rendez vous chez le médecin, la semaine suivante est chargée au bureau et la semaine encore d’après vous êtes trop fatigué… En somme jamais le temps ( ou le courage) d’aller rencontrer le banquier et avoir cette discussion franche sur votre situation financière et votre capacité d’emprunt.

En parallèle, vous continuez de regarder les magazines de travaux, parce que vous avez envie de rénover ou d’agrandir. Ou vous suivez les annonces immobilières pour un investissement locatif ou pour changer de résidence principale…

Si vous vous retrouvez dans cette situation, sachez que vous n’êtes pas seul. Parler avec le banquier sur un prêt nécessite de mettre à plat plus ou moins son intimité- sa situation financière- et de risquer un refus.

C’est pourtant une étape indispensable pour quasi tout projet. Dans la suite de cet article, je vous propsoe de lire ma façon personnelle de combattre l’envie d’esquiver un rendez vous qui me fait peur:

Avez vous peur d’aller voir le banquier pour demander un prêt? Envoyer cet e-mail sur un coup de tête, votre conseiller ne manquera pas de vous rappeler!

Cette technique est la seule qui marche. Vous voulez savoir si oui ou non vous pouvez obtenir un prêt? Vous avez peur d’y aller, ou plutôt vous avez peur à devoir encaisser un échec? La peur n’évite pas le danger.

J’ai arrêté d’essayer d’appeler pour prendre un rendez vous- c’est un moyen sûr de procrastiner. En effet, souvent le conseiller sera en rendez vous et ne pourra pas prendre votre appel. Le meilleur moyen de rendre le rendez vous inévitable? Envoyer un e-mail! Je vous le promets, votre banquier ne tardera pas de vous rappeler! S’il ne vous prête pas, il trouvera bien un autre produit à vous proposer, et il ne manquera pas l’occasion de faire le point.

Une fois l’e-mail envoyé, soyez sûr que sous 10 jours au plus tard vous allez devoir faire face à cette appréhension.

Avant d’y aller, préparer son rendez vous

Alors une fois le rendez vous rendu inévitable, il est préférable d’être le plus confiant et le mieux préparé possible. Montrez à votre banquier que:

  • vous êtes informé sur le montant que vous souhaitez emprunter, que cela soit pour un projet de travaux, un investissement immobilier ou une dépense. Si vous envisagez des travaux demandez des devis d’artisans, si c’est un projet immo, ayez une annonce en tête pour laquelle on peut faire tourner les chiffres
  • vous pouvez utiliser un outil de simulation, comme celui propsoé par le partenaire du blog, afin de connaître l’ordre d’idées des mensualités, me^me si cela sera imprécis
  • assurez vous que votre endettement après l’ajout de ce dernier prêt ne dépasse pas 33%, sinon, préparez vous à une négociation plus difficile, ou à assumer un échec
  • Si vous essuyez un refus, mais que vous croyez toujours à votre projet, essayez ailleurs!

    Vous avez essuyé un refus? Essayez encore dans une autre banque, ou travaillez avec un courtier. Les banques ne calculent pas toujours e niveau d’endettement de la même manière. Par exemple pour ce qui concerne l’investissement immobilier locatif, certains banques font ce qu’on appelle la compensation des revenus, et d’autres pas. Concrètement, certaine banques vont prendre en compte 70% de vos revenus locatifs dans la somme de vos revenus, alors que d’autres vont retirer ces 70% directement des mensualités des prêts. LA différence en terme de capacité de financement est assez énorme. Donc si votre banque pratique le premier calcul, vous avez toutes les raisons d’essayer ailleurs.

    Donc voilà- vous connaissez maintenant ma technique lorsqu’un rendez vous me fait peur- je saute dans l’eau en trouvant une petite aide pour me pousser dedans.

    J’espère que vous avez trouvé cet article informatif et intéressant. Dans tous les cas, merci de lire ce blog et à bientôt.

    Quand est-ce que les travaux coûtent trop cher? Dans la vidéo ci dessous, trouvez 5 critères qui vous feront pencher pour limiter le budget de travaux, autres que la capacité de financement:
    Comparez les taux de prêt travaux
    Comparez les taux de différents organismes de financement pour trouver le financement le moins cher pour vos travaux! (service propsoé par le partenaire commercial du blog)
    Partagez cet article... Email this to someone
    email
    Share on Facebook
    Facebook
    Share on LinkedIn
    Linkedin
    Share on Google+
    Google+
    Tweet about this on Twitter
    Twitter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *