3 livres que vous pouvez offrir à Noël pour assainir les finances personnelles

Les finances personnelles c’est un sujet sensible. L’argent c’est quelque chose qui pour beaucoup est toujours insuffisant et pour d’autres n’a pas l’air de pose problème. Comment est-il possible? C’est alors peut être vrai qu’en France on vit mieux sur des aides qu’en travaillant? Non! Ce n’est pas ça la vraie réponse, On vit mieux quand on est désintoxiqué de la consommation excessive.

Un peu à l’image des sucres ajoutés dans les plats et la nourriture transformée, on achète trop et trop cher goutte à goutte par habitude et par accoutumance de l’action d’acheter. Nous avons du mal à voir où passe l’argent parce qu’en plus on a l’impression de ne pas faire d’excès, voir au contraire on a l’impression de faire des efforts sans succès pour économiser sans cesse.

Et si je vous disais qu’on peut consommer moins sans avoir l’impression de se priver? A l’échelle de dix ans, progressivement, j’ai fait un apprentissage de la sobriété qui a transformé mes envies:

  • j’achète beaucoup moins d’habits que la très grande majorité des gens, car tous mes habits vont ensemble ET mon poids ne change jamais
  • je dépense moins pour la nourriture parce que je n’achète que très rarement des produits prêts à consommer (plats préparés, congelés, sauces,desserts)
  • Et… je n’ai pas de télé ni de voiture

Ces quelques changements simples ont permis de remettre ses comptes à zéro, voir par périodes de dégager des économies. Cet apprentissage long a permis aussi de déplacer les envies. Au lieu d’avoir envie d’acheter j’ai envie de démarrer des projets personnels et professionnels et de vivre des expériences.

Assainir les finances personnelles n’est pas un régime mais un style de vie

Maintenir son poids de forme et maintenir ses finances en situation raisonnable se ressemblent. Les gens qui ont du mal à y arriver font un effet de yo yo – passant d’étapes d’extrême rigueur à des périodes d’excès. Ce qu’il faut, c’est un changement de style de vie.

Pour moi, tout à commencé avec une paire de baskets de ville. Elles étaient en bon état général, mais je ressentais le besoin d’aller acheter d’autres chaussures à la place, avec un talon… Une fois dans le magasin je trouvais que les chaussures qui me plaisaient étaient chères et pas pratiques… Du coup l’idée d’acheter des chaussures ne me donnait plus de joie… J’ai pris le temps de réfléchir pourquoi je n’aimais plus mes chaussures à l’allure sportive. J’ai réalisé que j’avais pris deux trois kilos ces temps ci. Voilà pourquoi j’avais comme une envie de talons hauts. Et j’ai réalisé que si cela continuait j’allais aussi avoir une envie de nouveaux vêtements. Et j’allais être également frustrée parce que les habits peuvent être jolis et neufs, mais mon corps n’allait pas me plaire pour autant.
Je n’ai pas acheté les nouvelles chaussures. A la place, j’ai arrêté le sucre et je suis allée courir. Au final- deux ans plus tard, je n’ai racheté que peu de nouveaux habits. Mes anciens habits me vont. Je dépense moins pour manger. Je cours toujours et c’est gratuit. Aussi, pendant le temps que je cours je ne suis pas en train de faire les magasins.

Le loyer, les factures sont toujours là. Mais mes dépenses personnelles sont diminuées en dehors. Et globalement je me sens mieux. Le plaid doux, la lampe design ou le coussin mignon avec une image de je ne sais quoi dessus ne m’attirent pas car j’ignore leur existence.

Inspiré(e)? Voici trois livres qui pourraient vous donner la motivation nécessaire à vous ou à vos proches


« Tout le monde mérite d’être riche » de l’auteur Olivier SEBAN est pour moi une bonne surprise!
Derrière ce titre provocateur, l’auteur vous enseigne une éloge de la sobriété. Ou au moins c’était ma lecture du livre qui est peut être un peu subjective.
Dans ce livre écrit avec un langage facile et accessible à tous, Olivier Seban nous explique comment on peut avoir des ressources importantes et être endetté jusqu’au cou, ou au contraire vivre de manière sobre avec des moyens restreints et sur le long terme développer un capital. J’avais des aprioris négatifs envers cet ouvrage, compte tenu du titre provocateur et même de la pochette qui fait un peu simpliste. J’ai eu une surprise agréable d’un livre qui rappelle les règles de base pour gérer ses finances personnelles, remettre ses comptes à zéro et démarrer des projets. Je vous conseille donc ce livre, disponible sur Amzon. Je ne suis pas étonnée que ce livre est un best seller.

« L’essentiel et rien d’autre » est un livre de l’auteur Fumio Sasaki, un livre publié pour la première fois en France récemment qui lui aussi nous invite à re découvrir la sobriété que nous avons oublié ces dernières décennies. Ce livre a une approche au premier abord moins pragmatique et plus spirituelle de la sobriété. L’auteur nous raconte comment il a non seulement réduit sa consommation dans le futur, mais il s’est aussi débarrassé des objets dans sa maison qui n’étaient pas essentiels. Il a trouvé de l’énergie, de la joie de vivre et du temps pour la réflexion. Comme quoi, parfois, ce qu’on pensait nécessaire pour notre bonheur et bien être ( dans son cas bibelots et souvenir de voyages) ne l’est pas autant… Faire du vide a permis pour lui de faire le plein.

Un livre inspirant qui nous montre que les choses les plus importantes dans la vie sont celles qu’on n’achète pas.

Le troisième livre qui pourrait inspirer vos proches vers un changement pour une meilleure gestion des finances personnelles c’est le livre « Zéro déchet » de Bea Johnoson disponible ici. Je vous entends déjà dire que vous n’êtes pas ici pour devenir un éco citoyen, vous êtes ici pour faire des économie et mieux gérer vos finances. Mais voici que parfois les deux aspects peuvent se rejoindre… Produire moins de déchet implique automatiquement acheter moins en quantité, de manière plus optimisé, et généralement éviter les produits manufacturés qui sont sur emballés. Ce livre est donc un bon point de départ pour se trouver une nouvelle passion- celle de ne plus surconsommer et de mieux gérer ses finances personnelles.

Avez vous aimé cet article? Si vous l’avez trouvé utile, alors pourquoi pas le partager avec vos amis sur Facebook? Merci d’avance!

Quand est-ce que les travaux coûtent trop cher? Dans la vidéo ci dessous, trouvez 5 critères qui vous feront pencher pour limiter le budget de travaux, autres que la capacité de financement:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *